Témoignages sur la pratique Feldenkrais


 

  "...Au fil des séances, j'ai appris à comprendre comment fonctionnait mon corps et comment je pouvais m'organiser pour  bouger sans douleur-ou presque, "casser mes habitudes, me libérer et retrouver la liberté de mes mouvements !

Apprendre à apprendre... Beau programme ! Mais comment faire ?  

... Claire nous guide en nous soufflant des "pistes"... tout n'est pas simple, il faut juste accepter de ne pas trouver de réponses aux situations proposées.

... j'ai appris et compris l'importance de "me retrouver", imaginer mon "squelette" posé au sol, ses points d'appuis, ce que je ressens, et où, que se passe-t-il si j'agis d'une façon plutôt que d'une autre, etc.... Idem pour ma respiration, je l'imagine, je trace "son chemin" et je capte différentes sensations à chaque étape, ce qu'elle libère et comment, etc...

Finalement ce n'est pas très compliqué, il faut juste "se rendre disponible" pour apprendre à (mieux) se connaître, accepter que l'on n'a pas le "savoir"  et surtout  être bienveillant.

Feldenkrais m'a permis d'accepter et de comprendre mon "immobilité" passagère : je ne peux pas faire ce que je veux et comme j'en ai l'habitude, mais je peux trouver d'autres façons de bouger plus douces et toutes aussi efficaces. Et ça marche ! Merci "     Monique C.

 

"C'est une expérience originale, subtile, délicate, respectueuse de chacun.

En effet par des micro-mouvements associés à une respiration non modifiée le bien-être s'installe, dure après la séance et je ressens une détente globale.

La voix qui nous guide est apaisante, emprunte d'humour; les mots employés sont concrets, renvoient à notre corps et notre état de mammifère, bipède vertébré tout en évoquant les stades d'évolution qui ont conduit à cette condition humaine . 

C'est simple et tout à la fois essentiel ."     Claire N.

 

"Je n'ai peut-être pas encore assez d'expérience pour témoigner de ma rencontre avec la méthode Feldenkrais, mais une chose est sûre après chaque séance je me sens apaisée, moins de tensions, de douleurs, et moins de stress, merci !!   Séverine L.

 

"Suite à un cancer du sein, j'ai cherché à reprendre une activité "sportive" plus douce que de la gymnastique!

La méthode Feldenkrais s'est présentée à moi lors de la journée des associations et je me suis inscrite peut-être plus par curiosité et esprit de découverte que par conviction.

Après une séance, déconnectée des soucis quotidiens, je me sens relaxée car l'esprit et le corps sont à l'écoute d'une voix douce qui nous guide pour des mouvements faciles mais inhabituels qui sont effectués lentement, sans effort musculaire inutile et sans esprit de compétition. J'en suis donc à ma seconde année et je découvre à chaque séance en douceur les possibilités du corps même si j'ai encore à découvrir toutes les vertus de cette méthode".    Chantal L.

 

 

 

   LA PRESSE EN PARLE...

 

Arts Martiaux

Physicien formé aux arts martiaux, Moshe Feldenkrais prend en compte aussi bien la réalité physique des forces qui animent le corps que le concept oriental d’énergie minimale requise pour un fonctionnement harmonieux. Sa méthode s’appuie sur la formidable faculté qu’a l’être humain d’apprendre par lui-même et de s’adapter, grâce au développement de son système nerveux.

 

Femme actuelle

Le stress engendre la douleur et la douleur provoque le stress (...) des exercices simples, pour prendre conscience de notre fonctionnement, réapprendre à visiter nos sensations, et éviter les efforts et tensions inutiles. 03/2001.

 

Psychologies magazine

Loin du mouvement pour l’exercice, la méthode feldenkrais est abordable par tous, et est très précieuse pour la rééducation. C’est une méthode de réapprentissage psycho corporelle (...) En sentant, en jouant, on s’aperçoit de nos façons de bouger, on en explore d’autres, afin de retrouver une liberté proche de celle de l’enfant (...) Peu à peu, le cerveau va intégrer que chaque partie du corps est reliée à sa globalité, et qu’il est possible de se mouvoir d’une façon plus confortable : celle qui nous est propre (...) Notre image corporelle, (élaborée au cours de notre histoire), avec ses limites, peut changer, et cela se répercute sur l’image que l’on a de soi. On peut alors mieux s’adapter aux situations que l’on rencontre. 02/1992 - 09/2003

 

Elle

(...) c’est à chacun de percevoir ses propres sensations. Seule la concentration et la présence à soi même dans l’instant nous permet de véritablement habiter notre corps. 09/2003

 

Objectif Soin

90% de notre connaissance relève de l’auto-apprentissage. Le bébé apprend sans objectif précis, guidé par sa seule satisfaction... Si un patient a conscience de son corps dans sa globalité, de ses besoins et de l’image qu’il a de lui même, il pourra s’impliquer dans le processus de sa guérison. La médecine pourra alors être efficace. 07/2002 

 

Santé et Fitness

(...) voyage respectueux dans le corps, plaisir d’apprendre, jouer prendre son temps. Mieux gérer sa vie au quotidien, apprivoiser son souffle, ses douleurs. 08/2000

 

EPS

(...) peut très rapidement résoudre des tensions inutiles et soulager des douleurs. Il ne s’agit pourtant pas d’une médecine mais d’un art de vivre. 06/2000 

 

Faire face

(...) très utile pour soulager les douleurs et améliorer les fonctions motrices. Dans la lenteur, elle propose de mieux percevoir ses mouvements et de découvrir que l’on peut les réaliser autrement. 08/2000

 

Le Figaro Magazine

(...) se mouvoir autrement, éviter la douleur, tout simplement préserver son corps. 03/ 2003

 

L’impatient

(...) permet de découvrir les liens entre les différentes parties du corps, se mouvoir avec plus d’aisance (...) peut être pratiquée par tous et à tous les âges. 08/1987 - 07/1999

 

Médecines douces

Le processus qui permet de passer de l’intention à l’exécution d’un mouvement est fondamental pour la méthode. L’explorer permet de retrouver notre mobilité originelle (...) de créer de nouvelles connexions neurologiques, de découvrir ce qui nous convient véritablement. 01/1993 - 01/1994